Au ras des paquerettes!

J’ai essayé de copier les bons et je me suis trempé dans la rosée du matin à 1500m d’altitude!

Que les spécialistes me critiquent sans retenue!

Photos prises avec le Canon 100mm f2.8 macro et 50D

La prochaine fois j’essaierai le 50mm f1.8

Voila, c’est tout pour aujourd’hui, je me calme!

Publicités

13 réflexions sur “Au ras des paquerettes!

  1. Bonjour ! Je ne vais pas m’auto-proclamer spécialiste mais ça ne m’empêchera pas de donner mon avis que j’espère constructif…

    Pour en posséder un, je pense pouvoir affirmer que le 50mm f1.8 ne donnera pas des effets extraordinaires en proxi. Impossible de se rapprocher suffisament sauf lentilles, soufflet, crop sauvage ou autres artifices.
    A tout le moins, l’effet « prairie fleurie » sera réussi, aau moins autant que sur les deux images ci-dessus.

    Suggestion pour la première : recadrer en « portrait », afin de rapprocher la fleur nette du point fort inférieur gauche.

    Et merci d’être passé sur mon blog http://focale.wordpress.com

    • Je suis tout à fait d’accord mais le « chasseur d’images » de ce mois-ci traite le sujet des photos de nature faites avec des objectifs fixes à grande ouverture. Ca donne des effets intéressants et je veux tester. Par contre, ces 2 photos correspondent bien au résultat recherché. Ensuite on apprend beaucoup des autres. Pour le recadrage, je vais essayer.
      Merci de tes conseils très précieux.
      Alain

  2. Il y a une recherche indéniable dans ces clichés et une volonté de mettre en avant ces petites fleurs délicates. La focale n’a été suffisamment exploitée sur le deuxième sujet qui se perd dans la masse des autres herbacées. Après, Alain si ton désir était d’obtenir ces images c’est réussi ! Pour l’usage d’une focale fixe comme un 50mm, il faut bien choisir son sujet ! Nous parlons dans ce cas de photos rapprochées et ce type de cliché peut donner de très belles choses. Mon conseil, je serais plutôt de te faire longuement la main avec le 100mm et la macro, pour entrevoir ensuite le champ d’exploration du 50mm. En proxy photo on est plutôt sur du 300mm f4 !

  3. Le bokeh va se travailler sur trois plans, axes etc… Le premier est la distance entre le sujet principal et l’arrière plan, en deux le réglage de l’ouverture f2.8 par exemple, en trois la lumière va venir interférer comme pour n’importe quelle image et enfin la qualité de l’optique joue un grand rôle dans le rendu total. Après on peut parfois fabriqué avec des fonds avec des choses sur place comme des feuilles mortes qui ont un excellent retour de la lumière lorsque cette dernière nous manque à la prise de vue…!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :